Skip Ribbon Commands
Skip to main content
Related Materials
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 Ford Global Director Talks Sustainability in Vancouver

DATE: Will be calculated from "Release Start Date" field.

​VANCOUVER - John Viera, global director, Ford Sustainability and Vehicle Environmental Matters, recently was in Vancouver, British Columbia, Canada for the Globe 2012 Conference on Business and the Environment.  The conference attracts a wide range of presenters and attendees including corporate, financial and environmental agency executives; government policy makers, urban leaders and design professionals, plus both local and international media. 

Viera took part in a panel discussion titled “Energy Efficiency and Alternative Power: Innovative Approaches for Business.”   The focus of the discussion was around the emergence of new technologies and how many companies are taking aggressive steps to improve their energy efficiency.  Along with three other executives, Viera discussed how companies, such as Ford, are being innovative in their approaches to energy efficiency and power use.

Ford has long embraced sustainability in its operations – Henry Ford was a supporter of recycling and alternative materials – and the company consistently looks to innovate both for today and tomorrow.

According to Viera, all employees, not just managers, are enlisted to find efficiencies.  Every little bit helps – improvements in everything from the use of renewable materials, recycling at our facilities, plus  the optimization of heating, ventilation, air conditioning and lighting systems all makes a difference.

 “It’s not sexy but it’s true energy savings. It’s true to the bottom line,” said Viera.

When talking about potential future efficiencies, Viera used the example of the Fumes-to-Fuel research and development initiative at the Oakville Assembly Complex, in Oakville, Ontario, Canada.  The program is doing research into the process of turning fumes from the painting process into fuel that could be used to power a fuel cell.  That fuel cell could in-turn generate electricity that can be fed back into the grid of the manufacturing plant.  He also touched on the solar array at the Wayne Assembly Plant in Michigan, USA.

Fumes-to-Fuel, like the solar array, are seen essentially as pilot projects and used to optimize the technology for potential future use.

"We want to be able to pilot leading edge projects today, even though the economic model for them is not at a level to allow widespread application," Viera said. "By doing so, when economic conditions line up in the future, we'll be ready."

 
 

 JOHN VIERA ABORDE LE DÉVELOPPEMENT DURABLE À VANCOUVER

By  

​VANCOUVER - John Viera, directeur mondial, développement durable et véhicules écologiques, Ford Motor Company, était tout récemment à Vancouver, Colombie-Britannique, pour assister à GLOBE 2012, une conférence commerciale biennale sur le commerce et l'environnement. Cette conférence attire une grande variété de participants et de conférenciers, dont des chefs d'entreprise, des cadres dans le domaine financier, des cadres d'organismes environnementaux, des décideurs gouvernementaux, des responsables municipaux, des professionnels en conception et des médias locaux et internationaux.

Monsieur Viera a participé à une discussion en groupe intitulée : Efficacité énergétique et sources alternatives : démarches novatrices commerciales. La discussion portait sur l'émergence de nouvelles technologies et les mesures audacieuses prises par bon nombre d'entreprises pour améliorer leur efficacité énergétique. Aux côtés de trois autres cadres, M. Viera a discuté de la façon dont des entreprises comme Ford prennent des mesures novatrices pour améliorer leur efficacité et leur utilisation énergétiques.

Depuis longtemps, Ford tient compte du développement durable dans ses activités – Henry Ford appuyait le recyclage et des matériaux de remplacement – et la société cherche toujours à innover aujourd'hui et pour demain.

Selon M. Viera, tous les employés de Ford, et non pas seulement les gestionnaires, sont engagés à trouver des efficacités. Tant soit peu aide – diverses améliorations, dont l'utilisation de matériaux renouvelables, le recyclage à nos installations, l'optimisation du chauffage, de la ventilation, de la climatisation et de l'éclairage, peuvent faire une différence.

Il affirme : « Ce n'est pas spectaculaire, mais il s'agit de vraies économies d'énergie qui touchent nos bénéfices nets. »

En parlant d'efficacités potentielles pour l'avenir, M. Viera a donné l'exemple du système de transformation des émanations en énergie de Ford à son Complexe de montage d'Oakville, en Ontario. Ce programme mène à des recherches visant à transformer les émissions de l'atelier de peinture en carburant, ce qui pourrait alimenter une pile à combustible. Cette pile pourrait ensuite produire de l'électricité qui serait retournée au réseau électrique de l'usine. Il a aussi mentionné le champ de panneaux photovoltaïques à l'usine de montage Ford à Wayne, au Michigan.

Ces deux initiatives sont essentiellement des projets pilotes utilisés pour optimiser la technologie pour des applications possibles à l'avenir.
M. Viera ajoute : « Nous voulons entreprendre des projets d'avant-garde dès aujourd'hui, même si leur modèle économique ne permet pas, pour le moment, une application plus répandue. Mais, en agissant ainsi, nous serons prêts quand les conditions économiques seront plus favorables. »

 
Yes
Yes
No
4/12/2012 6:00 AM